Cognition and Contrast / Kognition und Kontrast

Since the beginning of her career, Professor Sabine De Knop has been doing research within the frameworks of Cognitive and Contrastive Linguistics and has mainly distinguished herself in three research areas: Language & Cognition, Construction Grammar and Applied linguistics. This volume brings together a range of contributions which open up new perspectives on these three topics, either within one language or from a contrastive perspective. They are written by linguists who have worked with Professor Sabine De Knop at some point in her career.

Distinction (droit) public/(droit) privé

En 2019 paraissait un ouvrage de droit positif consacré à la distinction entre droit public et droit privé, issu d’une collaboration entre les centres de droit privé (Cepri) et de droit public (Circ) de la Faculté de droit de Saint-Louis. Le Séminaire interdisciplinaire d’études juridiques a choisi de poursuivre et d’approfondir la réflexion, sur le terrain de la théorie du droit, mais également d’ouvrir le champ de recherche aux enjeux interdisciplinaires de la distinction public/privé.

Protéger le patrimoine culturel : à qui incombe la charge ?

La charge normative du patrimoine culturel, reposant dans le droit actuel essentiellement sur les épaules du propriétaire (public ou privé), aurait augmenté à mesure de l’intervention de l’autorité publique dans le droit de propriété.

Après une analyse historique (partie 1) et une évaluation (partie 2) de l’inflation de la charge en droit belge du patrimoine culturel, cet ouvrage propose des réflexions prospectives quant à une répartition plus équilibrée de celle-ci (partie 3).

Déverbaliser - reverbaliser : la traduction comme acte de violence ou comme manipulation du sens?

Souvent traitée, au cours de l’histoire, comme acte de violence à l’égard du texte original et/ou de la langue d’accueil, la traduction est envisagée dans ce volume comme deux opérations de manipulation du sens – comprendre (déverbaliser) et exprimer (reverbaliser) – qui engagent inévitablement la subjectivité du traducteur.

Le droit en transition

La croissance occupe aujourd’hui une place centrale dans la gouvernance publique. Parce qu'elle soutiendrait la création d’emplois, assurerait le financement de la sécurité sociale, allégerait le fardeau de la dette, favoriserait les investissements, l’augmentation constante du produit intérieur brut serait devenue indispensable à la prospérité collective.

Philosopher en points de vue

Si le concept de « perspectivisme » s’est largement imposé dans les usages en philosophie et, au-delà, dans de nombreuses sciences humaines, il est loin de faire l’objet d’une définition tant soit peu stabilisée ou d’un statut historiographique bien identifié dans le champ de l’histoire de la philosophie.

Les discours de référence sur la langue française

Les discours de référence sur la langue française sont des prises de position émanant des instances officielles, des spécialistes (linguistes et grammairiens) ou de personnalités publiques reconnues comme tels, mais aussi des médias, qui jouent un rôle non négligeable dans la diffusion des normes. Ces discours, même s’ils peuvent être remis en question, constituent néanmoins pour les francophones des repères souvent symboliques et des avis difficilement contournables.

Les nouveaux chemins de la légalité

La catégorie moderne de la légalité vit depuis longtemps une profonde crise d’identité. Selon l’Auteur, il ne s’agit pas simplement d’une crise d’effectivité, mais d’une crise bien plus profonde, qui ne se manifeste pas seulement par la dissociation du modèle de la réalité, mais qui bouleverse le modèle théorique lui-même, signe d’une crise encore plus radicale qui concerne tout le paradigme juridique au sein duquel elle a été conçue.

Les sens de la peine

Marquant un décalage à l’égard d’une littérature massivement consacrée à la définition et à la justification critique de la peine, ce volume vise à interroger la pluralité de(s) sens de la peine, à partir d’une réflexion sur la double polysémie des « sens » de la « peine ». Sont ainsi élucidés les sens social, politique ou civique de la peine imposée (1), la dimension sensible de la peine vécue (2) et l’orientation donnée au phénomène pénal (3).

Le droit malgré tout

Depuis Droit, mythe et raison (1980) écrit avec Jacques Lenoble jusqu’aux récents À quoi sert le droit ? Usages, fonctions et finalités (2016) ou Le droit, objet de passions (2018), François Ost ne cesse de questionner les rapports de nos sociétés au droit et la place de celui-ci dans nos sociétés contemporaines.